Menu Close

Bien choisir ses bâtons de marche nordique

La marche Nordique c’est quoi ?

Arrivée en France il y a moins de 10 ans, la marche nordique nous vient de Finlande où elle a été inventée et connue il y a une quinzaine d’année sous le nom de « Nordic Walking ».

Ce sont les pratiquants de ski de fond qui voulant s’entrainer toute l’année, ont trouvé cette technique de marche active avec une poussée sur les bâtons.

Les bénéfices pour la santé

Musculaire et articulaire :

Par rapport à la marche traditionnelle grâce aux bâtons de marche nordique, les articulations du genou, des chevilles et du dos sont soulagés des chocs lors de l’impact car le poids et réparti sur 4 points au lieu de 2. On estime que 90% des muscles sont sollicités lors de la pratique de la marche nordique.

Cardio pulmonaire :

Grâce à l’amplitude du geste des bras, la respiration est profonde et la cage thoracique est grande ouverte en marche nordique, ce qui augmente la capacité respiratoire, vous serez donc moins essoufflé. Au niveau cardiaque, le fait de faire travailler en même temps le haut et le bas du corps avec une fréquence cardiaque moyenne renforce le muscle du cœur, vous augmentez donc votre capacité cardiaque et à terme votre rythme cardiaque au repos va baisser.

Ou trouver un club ou un moniteur ?

La marche nordique est encadrée en France par la FFA (Fédération Française d’Athlétisme) et le SNAM (Syndicat National des accompagnateurs en montagne) auprès de qui vous pourrez trouver un moniteur qualifié qui pourra vous apprendre les techniques pour un geste parfait.

Le bon geste

Le geste réside en quelques principes simples qui deviendront naturels au bout de quelques séances d’entrainement de marche nbordique avec une personne aguerrie:

1)      Le buste doit être bien droit les épaules à la verticale du bassin.

2)      La foulée doit s’adapter à l’ampleur du mouvement de bras.

3)      Le bâton en fin de poussée doit faire un angle de 60° par rapport au sol.

4)      Les mains doivent être ouvertes afin de pouvoir pousser le bâton loin derrière pied et lâcher la poignée (d’où le rôle du gantelet pour pouvoir faire revenir le bâton par mouvement de balancier).

En réalisant ce geste correctement, cela vous permettra d’acquérir un meilleur équilibre, de faire travailler un grand nombre de muscles et d’améliorer votre posture (prévenir le mal de dos). Vous devez ressentir une fatigue mieux répartie entre le haut et le bas du corps.

Comment choisir ses bâtons de marche nordique

Pour la marche nordique il faut choisir un modèle de bâton spécifiquement adapté à cette pratique. Il doit être monobrin pour avoir une bonne poussée (ne pas prendre de bâton télescopique) avec un pourcentage de carbone plus ou moins élevé en fonction de votre poids et votre niveau de pratique.

1. Choisir un bâton monobrin, pas de bâton télescopique de randonnée

Les bâtons télescopiques ne permettent pas un bonne poussée, sont plus lourd et leur poignée n’est pas adaptée au mouvement de lâcher du bâton. Les bâtons monobrins spécifiques pour la marche nordique (d’un seul tenant) sont eux plus léger, permettent une poussée efficace et leur poignée est étudiée spécifiquement pour le bon mouvement de balancier.

2. La composition des bâtons de marche nordique

Les bâtons de marche 100% aluminium plus économiques sont réservés à un usage très occasionnel car ils n’absorbent pas les vibrations qui remontent le long du bâton.

Les bâtons de marche nordique avec un mélange fibre de verre/carbone offrent un excellent compromis entre légèreté, rigidité et protection des articulations. Le pourcentage de carbone dépendra de votre utilisation, de 60% pour un débutant jusqu’à 90% pour les plus expérimentés.

Les bâtons de marche nordique 100% carbone sont légers et très performants mais très rigides, ils sont réservés aux compétiteurs qui privilégient la performance au confort, ou pour des personnes qui évoluent sur des sols plutôt souples. Il est conseillé de les utiliser avec des embouts amortissant sur sol dur pour atténuer les vibrations.

 3. Le gantelet

Le gantelet est une partie spécifique et indispensable au bâton de marche nordique, il permet le lâcher la poignée du bâton pour un retour optimal de la poignée dans la main. Grâce aux différents systèmes proposés par les marques Guidetti et Leki notamment, les gantelets sont facilement détachables de la poignée. Ils sont réglables avec un système de serrage, permettent de passer le pouce.

Gantelet marche nordique trigger

4. La poignée de marche nordique

La poignée doit être ergonomique, légère et absorbante. Comme la paume de la main est soumise à la sudation pendant l’effort, la poignée est le plus souvent réalisée en matières absorbantes (liège, matériaux composites ou mousse). La poignée doit être ergonomique, légère et absorbante.

Types de poignée marche nordique

5. La pointe des bâtons de marche nordique

La pointe du bâton de marche nordique doit être résistante, généralement réalisée en carbure de tungstène. Il existe 2 sortes de pointes : la pointe droite et le pointe biseautée.

La pointe droite présente l’avantage d’être très polyvalente et résistante, elle est idéale sur les terrains meubles comme l’herbage, le sable ou la neige. Elle permet en outre l’utilisation d’embouts standards.

La pointe biseautée est souvent plébiscitée car elle vous permettra une excellente accroche et une bonne poussée à 90° en bout de geste. Ces pointes nécessitent des embouts spécifiques marche nordique.

Guidetti a développé une double pointe pour une poussée jusqu’au bout sans risque de glisse.

Il existe aussi un système de pointe droite rétractable dit « Smart Tip » développé par Leki. Un peu plus lourd mais très pratique car aucun risque de perdre l’embout.

Types de pointes marche nordique

6. Les accessoires et embouts de bâtons de marche nordique

Les bâtons de marche nordique sont généralement vendus avec les gantelets, vous pouvez ensuite les acheter séparément lorsqu’ils sont usés ou en cas de perte, bien vérifier la compatibilité du gantelet avec le système de la poignée de la marque.

Les embouts de bâtons, aussi appelés « pads », « bouchons »,« capuchons », « patins » ont pour rôle de procurer une accroche et un amorti sur sol dur ou il est impossible de planter la pointe du bâton, ils protègent également la pointe dans le transport.

  • En caoutchouc avec un profil type pneu : ils procurent une bonne accroche et évitent le bruit désagréable sur sol dur.
  • En caoutchouc avec un profil type pneu et des petites pointes : (exemple Silent pad de Leki) ils sont très polyvalents et appréciés pour les parcours qui alternent sols durs et sols meubles.

Embouts de marche nordique

7. Comment choisir la taille de ses bâtons de marche nordique ?

Vous avez sans doute entendu différentes manières de manières de calculer la bonne longueur de ses bâtons de marche nordique. Certains parlent de la taille multipliée par 0.66, 0.68, 0.70 ou même 0.76 avec un arrondi par tranche de 5 cm, le bras doit être à l’angle doit quand on tient le bâton en main (avec ses chaussures) . Aujourd’hui tout le monde s’accorde autour d’un coefficient multiplicateur de 0.68. Pour faire simple et vous éviter de sortir la calculatrice, voici un tableau récapitulatif.

Taille avec vos chaussures

et sans embout de bâton

Longueur du bâton

de marche nordique

147 à 154 cm

100 cm

155 à 161 cm

105 cm

162 à 168 cm

110 cm

169 à 176 cm

115 cm

177 à 183 cm

120 cm

184 à 195 cm

125 cm

196 à 202 cm

130 cm

Vous êtes entre deux tailles et vous hésitez ? Prenez la taille inférieure si vous pratiquez régulièrement et la taille supérieure si vous pratiquer occasionnellement, cela vous incitera à lever davantage les bras.

Voilà, nous espérons avoir été assez complet, si vous souhaitez consulter l’offre de bâtons de marche nordique si vous avez des questions ou si vous hésitez entre différents modèles, écrivez-nous ou appelez-nous. Bonne marche !